function waza(loc) { window.open(loc,"","toolbar=no,location=no,directories=no,status=no,menubar=no,scrollbars=no,resizable=no,width=400,height=300") } //-->

25/01/2006

Woooaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhh



Wilson Pickett a rejoint le Panthéon des grandes voix de la Soul Music le 19 janvier dernier à l’age de 64 ans. L'interprète de Land of 1000 dances, In The Midnight Hour, Mustang Sally était un artiste exceptionnel et il le savait sans vraiment l’assumer : La longue liste de casseroles qu’il traînait était liée à un tempérament aussi explosif que son chant ultra puissant.
Le chant de Pickett est ponctué de "mhh" et de "haow" funky qui marquent le tempo tout au long d'un morceau comme seul James Brown en est capable. Tel un lion rugissant, Pickett distillait son cri, le fameux "wooooooaaaaaaahhhh", d'une manière unique dont le plus bel exemple se trouve à la fin de sa version du "Hey Jude" des Beatles. Il faut absolument écouter ce titre jusqu'au bout et vous comprendrez pourquoi notre Johnny national (encore pour quelque temps) venerait Pickett.

J'ai eu la chance d'assister à son dernier concert en France en 1999. Une tournée était prévu pour la sortie de son album "It's Harder Now" sur un obscure label de Soul mais il n'y eu finalement qu'une date dans un théâtre de banlieue (à Suresnes) : Wilson avait exigé une limousine pour se déplacer et le lendemain du concert il fut discrètement renvoyé de l'autre coté de l'atlantique car il avait apparemment réussi a acheter une grande quantité de cocaïne ce qui déplut énormément aux organisateurs de la tournée ! Il n'empêche que les quelques privilégiés qui eurent la chance d'assister à ce concert s'en souviendront longtemps, la star en costume Armani était accompagné par un incroyable groupe de Rhythm & Blues, après chaque riff de cuivre, les musiciens faisaient tournoyer leurs instruments à plusieurs mètres au dessus de leur tête pour les rattraper avec dextérité et enchaîner le riff suivant : Un pur délire d'énergie brut, un Wilson Pickett qui interprétait ses classiques avec un talent que seul son attitude mégalomaniaque et méprisante pour le public venait ternir (personnellement j'étais aux anges ainsi que mon complice Camille Bazbaz avec qui je n'ai jamais raté la venu d'une grande star de la Soul à Paris).

Ses concerts étaient fabuleux, on peut le constater de visu dans l'excellent DVD "Soul to Soul" réédité l'année dernière chez Rhino ou il apparait aux cotés d'Ike et Tina Turner, des Staples Singers et de Roberta Flack pour un concert événement au Ghana lors des festivités de commémoration de l'indépendance du pays en 1971.

(cliquer sur l'image pour agrandir)

♬ "Land Of 1000 Dances" live in Ghana - Wilson Pickett - 1971 - 3'09"

Toxicomanie, alcoolisme, prison et violence, Wilson Pickett était un sacré bad boy ! Il eu l'occasion de travailler avec les meilleurs musiciens de Soul comme Booker T & MG's à la grande époque des studios Stax de Memphis, avec la bande de Muscle Shoals avec qui il continua de collaborer après son départ d'Atlantic en 1972 pour le label RCA. Il utilisa également le mystérieux et légendaire groupe Cold Grits en 1969 pour une session au studios Criteria de Miami que l'on retrouve sur l'album "Right On".

(cliquer sur l'image pour agrandir)

♬ "Funky Way" - Wilson Pickett with Cold Grits- 1970 - 2'24"

Après son départ d'Atlantic, il ne connu plus jamais le succès, pourtant, l'album "Miz Lena's Boy" paru en 1974 chez RCA est un exemple de perle Soul jamais rééditée et devenue assez rare. Produit par Brad Shapiro et enregistré à Nashville, les notes de pochette restent muettes sur la composition du groupe.

(cliquer sur l'image pour agrandir)

♬ "Take a Closer Look at the Woman You're With"- W. Pickett - 1974 - 3'10"
♬ "Why Don't You Make Up Your Mind"- W. Pickett - 1974 - 2'40"

...Suck it back to her
Like she sucks it to you
Let that woman know that you can
please her two...

Enfin, je ne peux que vous conseiller de vous procurer le DVD de l'excellent film sorti en 2004 "Only The Strong Survive" de D.A. Pennebaker dans lequel Wilson Pickett donne sa dernière interview et interprète son plus grand hit "In The Midnight Hour"

R.I.P.

(soyez cool, postez vos réactions ! J'ai vraiment envie de savoir ce que vous pensez de ces morceaux....)

8 Comments:

Blogger Garrincha said...

Wexler disait de Pickett que là où les autres ne faisaient que hurler, lui savait crier des notes. De vraies notes.

J'ai aussi mis un billet en ligne, avec des morceaux un peu moins connu tirés de I'm In Love.

En tout cas, l'intro de la version live du "Land Of 1000 Dances" est fabuleuse.

jeudi, 26 janvier, 2006  
Anonymous Anonyme said...

Ces titres , qui m'étaient inconnus , sont d'une qualité qui n'est pas inférieure à l'époque "glorieuse" de Pickett ( petite préférence pour le son de 1974 ) !
ça me donne envie de dénicher ces disques ...
Merci m'sieur Pickett et merci Dk !

Tibo
http://tibo.magicrpm.com/

vendredi, 27 janvier, 2006  
Anonymous aduna said...

Du grand, du beau... RIP

Merci DB

Aduna

vendredi, 27 janvier, 2006  
Blogger avocado kid said...

damn, this is the best of the WP tributes on all the blogs. Merci mon ami!

mercredi, 01 février, 2006  
Anonymous Anonyme said...

woow, ça dépote. Superbes titres!
Merci DB!
RIP Wilson Pickett

jeudi, 02 février, 2006  
Anonymous Mouloud said...

Bonjour,

On trouve sur Dailymotion des versions live de lLand of 1000 dances et de In the Midnight Hour qui semblent être tournées en Afrique (voir www.jukeboxbaby.blogsopt.com)

Savez-vous dans quelle ville ?

samedi, 27 janvier, 2007  
Blogger Hector said...

Excellente démarche et beau blog. Dommage qu'il soit terminé apparemmmennt.
J'ai aussi la chance de voir Wilson lors de son concert à Vienne pour la dernière tournée. Cf ma note sur le blogd'hector.
(http://leblogd-hector.hautetfort.com/archive/2006/01/20/wilson-pickett-it-s-all-over1.html)
Sinon, je poste aussi des mp3 soul en ce moment sur action-time.blogspot.com
Cheers !

lundi, 23 avril, 2007  
Anonymous Castor said...

Il y a un album "the RCA years", compilation de ce qu'il a fait de mieux après ses années Atlantic. C'est moins lisse,et chaque écoute de cet album est une claque monumentale.
J'ai passé un excellent moment sur ce blog. Vraiment et sincérement merci !

mardi, 12 juin, 2007  

Enregistrer un commentaire

<< Home