function waza(loc) { window.open(loc,"","toolbar=no,location=no,directories=no,status=no,menubar=no,scrollbars=no,resizable=no,width=400,height=300") } //-->

07/05/2005

Korité à Bamako

la Korité c'est la fête de l'Aïd El Fitr, la fin du Ramadan.

En décembre 2003 j'étais à Marrakech, nous guettions l'apparition de la lune qui marque la fin du Ramadan, le ciel était couvert, pas de lune, pas de fête !!! Nous prenions l'avion pour Bamako le jour même et c'est plus prés du ciel que l'astre lunaire est apparu, quelque part au dessus du Sahara, à destination de la capitale du Mali.



Découvrir Bamako à l'occasion de la rupture du jeûne fut une expérience extraordinaire. Les boubous les plus précieux, les coiffures les plus spectaculaires, les sandales de marques italiennes, les mets les plus exquis... Bamako, ville aride et poussiéreuse devient, pour quelques jours, une capitale élégante et joyeuse. Après les longues réunions de famille, la fête bat son plein.

Dans une ville comme Bamako, l'étranger que je suis n'est en général qu'un conquérant malgré lui, un colon en tongs qui navigue de bar en bar, de brousse en brousse pour écouter encore et encore Stir it up ou Exodus de Bob Marley et se faire accoster par quelques beautés qui proposent l'amour tarifé. Eventuellement, l’étranger à droit au spectacle d’une petite troupe folklorique à son hôtel qui apporte un peu d'authentique au bord d'une piscine qui contient plus d'eau qu'il n'en faut pour abreuver 100 familles. (heureusement, il existe quand même un lieu qui contredit cet état de fait, l'Akwaba, le club de salsa de Bamako)



Durant le Korité, le rapport s'inverse, l'étranger a intérêt a ranger les tongs et le short et sortir sa plus belle chemise et son jean propre si il veut avoir une chance de participer à la fête. Etrangement, l'argent fait son apparition, pas question de payer des biéres aux copains, c'est le peuple de Bamako qui régale... le whisky coule à flot et les plus prestigieux griots, divas et musiciens prennent d'assaut les scènes des night clubs et des cabarets.

Une des soirée les plus extraordinaire que j'ai vécu durant cette semaine eu lieu à l'Opium, boite de nuit à ciel ouvert à 20 minutes de Bamako, sur la route de Djenné. Habib Koïte, grand guitariste Malien y donnait un concert. 6h de musique.

Habib Koïté, en plus d'être un excellent chanteur, est un guitariste virtuose. Né dans une famille de griots, c'est son pére qui l'a initié. Enfant, Kanté Manfila le guitariste des Ambassadeurs du Motel (le groupe de Salif Keita) était son idole, puis son frére ainée lui fit découvrir Jimmy Hendrix et David Gilmour de Pink Floyd. Aprés de longues étude de guitare classique à l’Institut National des Arts de Bamako, il lance son groupe : Bamada.

Les instruments à cordes sont trés populaires dans la région du Mali, qu'ils s'agissent des instruments traditionnels comme le Ngoni et la Kora, ou tout simplement de la guitare. Il existe une multitude de styles : Celui des griots Mandingues, le "boogie" Bambara, le style funky des chasseurs Wassoulou ou encore le blues du désert popularisé par Ali Farka Touré. Habib Koïté rend hommage a tout ces styles dans son jeu avec une guitare acoustique et des cordes en nylons, objet râre au Mali ou, malgré le peu d’electricité, la guitare electrique domine.

Pour en savoir plus sur Habib Koïté, vous pouvez consulter cette excellente interview de juin 2004 (en anglais) sur le site acousticguitar.com.


Habib Koïté a récemment sorti un double album live "Fôly! Live Around the World" sur le label World Village (disponible à la Fnac).

voici donc un extrait video de ce concert magique, un soir de décembre à l'Opium. Filmé en plan séquence qui bouge (!), j'espère que malgré le peu de lumière vous pourrez ressentir un peu l'ambiance : Les hommes surgissent du public pour chanter avec Habib, les couples se font photographier avec lui pendant une chanson... Ce n'était que le début de la soirée, l'ambiance monte tranquillement et puis les plus beaux boubous font leur apparition sur la piste. Je n'ai pas tenu, j'ai vite laché la caméra pour me lancer...Inoubliable, Merci Habib !


➲Habib Koite "Foly" (video quicktime enregistrée à l'Opium en 2003) 14mn

2 Comments:

Anonymous mez said...

Merci ! L'image et le son sont de qualité suffisante pour que l'extrait du concert soit communicatif (pour le son c'est juste le micro caméra ? ça rend vraiment pas mal du tout). Je découvre ton blog, ça commence bien !

mercredi, 11 mai, 2005  
Blogger gotz said...

merci à toi pour ta gentillesse

(pour info, le micro de la caméra est un Oktava, une copie Hongroise de Schoeps)

jeudi, 12 mai, 2005  

Enregistrer un commentaire

<< Home